Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

SUD-RAIL-CERBERE
sud-rail-cerbere

Le site de Sud-Rail Cerbère

"Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît." Michel Audiard
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- vidéos, audio et photos
- actus des autres syndicats
- actualités
- coup de gueule
- droit de retrait, droit d'alerte, rapport préventifs, préavis de gréve

5 DERNIERS ARTICLES
- Guide du manifestant arrêté
- Bernard Thibault commissaire européen aux ouvriers?
- Bernard Thibault, le fossoyeur de la CGT ?
- Non à la loi ORTF
- Une décision de Justice passée bien…inaperçue….
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Le syndicat Sud ne connaît pas la crise
- Dominique Malvaux (Sud-Rail Paris St Lazare)
- Trombinoscope.
- La gréve des cheminots par J-P Pernaut (TF1)
- Calomnie aux DP EEV Languedoc Roussillon
- CHRISTIAN MAHIEUX, Le Parisien du 26/01/09
- Grève nationale le 29 janvier 2009
- Info 1ére table ronde du 29/11
- J'assume !!!!
- Rappelez vous, pour Sarkozy, beaucoup de choses étaient claires

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102030405
06070809101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
<< Août >>

BLOGS FAVORIS
1.Levengeurmasque
2.Las-ocas-cerbere
Ajouter sud-rail-cerbere à vos favoris

LIENS FAVORIS
- film streaming vf
- film en streaming
- denver airport shuttle
 BOURSICOTI, BOURSICOTONS… VIVE LE POGNON ! Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Pour les nouveaux lecteurs : texte initial



Le 1er décembre 2009 le Conseil d’Administration de la CCAS d’EDF (le CE d’EDF) s’est prononcé sur un projet d’OPA (Offre Publique d’Achat) en vue du rachat de la société Trigano. La transaction, si elle aboutit, coûterait aux gaziers et électriciens entre 60 et 70 millions d’euros !

Tous campeurs !

C’est la CGT d’EDF qui a proposé cette opération (11 membres sur 18 au sein du Conseil d’Administration de la CCAS) sous prétexte d’un manque de capacité d’accueil pour les vacances des électriciens et gaziers, ressortissants de la CCAS. 

La CGT, toujours très critique à l’égard du secteur « marchand » du tourisme a donc trouvé LA solution définitive pour ne plus y avoir recours : racheter le secteur marchand pour en faire un « fleuron » de l’économie sociale et solidaire !

Qui c'est qui va payer ?

L’acquisition de ces 72000 « lits » de vacances (en plus des 48000 déjà en possession de la CCAS) va obliger la CCAS à commercialiser sa surcapacité aux autres structures de l’économie sociale (CE et CCE gérés par la CGT) tel que mentionné dans cet article « internet ».

A qui les dividendes ?

La CGT aurait exigé le retrait de la cotation boursière de Trigano en cas de rachat mais il faudra bien, à un moment ou à un autre, verser des dividendes aux autres actionnaires de cette société. Si nous avons bien compris cela se fera principalement grâce à la dotation sociale des CE et CCE gérés par la CGT…

Et l’éthique dans tout ça ?

Tout cela ne semble pas très moral mais il y a bien longtemps que nous avions compris que les Appareils de la CGT étaient des adeptes forcenés du « faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! ».

Gestion capitaliste...

Pour faire « monter les profits », la CGT aura-t-elle recours à des méthodes de management « capitalistes » des personnels salariés de ces structures comme elle le met déjà largement en pratique dans certaines structures d’économie sociale dont les CE et le CCE de la SNCF ?

Au CE SNCF Clientèles, également, l’utilisation de la dotation sociale des Cheminots est souvent surprenante.

Placement éthique ou toc ?

Ainsi, l’ancienne secrétaire CGT du CE, avait décidé, en accord avec la CFDT, de « diversifier » les placements de trésorerie de manière « éthique ». Résultat pour 2008 : zéro produits financiers avec, en plus, une « évaporation » de capital de plusieurs dizaines de milliers d’euros (sur les 150 000 euros placés) dans les remous de la crise financière…

Le placement était « solidaire » mais avant tout pour les banquiers et  les spéculateurs de tout poil… 

Pas de budget pour 2009 !

Pour 2009, pas vraiment d’améliorations en vue ! Le CE SNCF Clientèles n’est toujours pas doté d’un budget, pourtant obligatoire, celui proposé au vote des élus en … septembre 2009 ayant été rejeté !

Voilà une gestion pragmatique : sans budget voté en 2009, pas besoin de rendre des comptes en 2010 !

Petite question ?

Sans budget voté, comment a-t-il été possible de lancer le recours hiérarchique du 19 mars 2009 auprès du ministère du Travail pour demander l’autorisation de licenciement de Pierre ?

Le règlement intérieur du Comité prévoit pourtant expressément que la secrétaire est responsable de la gestion du personnel salarié du CE Clientèles « dans la limite des sommes budgétées et votées en réunion plénière »…

Ce sont les élus de la CFDT qui avaient demandé et obtenu cette précision des sommes votées en réunion plénière pour justifier leur vote du règlement intérieur qui attribuait les « pleins pouvoirs » à la secrétaire du CE Clientèles.

Sans réaction...

Etrangement, l’abus de pouvoir de la secrétaire CGT en mars 2009 n’a amené aucune réaction des élus cédétistes…

Au contraire, ils ont accepté le 22 octobre 2009 de continuer le harcèlement judiciaire contre Pierre alors qu’aucune somme n’est budgétée pour financer ce recours devant le Tribunal Administratif… Comprenne qui pourra ! 

Jusqu'ici, tout va bien...

A part ça, tout va bien et les affaires continuent … Dernièrement, la CGT du CE SNCF Clientèles a obtenu de placer entre un et deux millions d’euros, en bourse, sur un compte à terme, par essence spéculatif…

Éthique, vous avez dit éthique…

collectif des milleuros.canalblog.com

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 05-12-2009 à 04h59

 Sarko/Thibault, le pacte de reconnaissance tacite Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 


Les articles parus depuis quelques temps sur le thème

La grande presse s'en donne à coeur joie autour de la CGT à la veille du 49ème Congrès (voir les liens en fin d'article).
C'est à qui sera de sa révélation, de ses informations croustillantes, pour dire finalement une seule chose, que nous répétons depuis plusieurs années sur ce blog :
Il y a un  pacte de reconnaissance tacite réciproque entre l'Elysée et la direction confédérale.
Certains parlent de "cogestion", c'est un peu abuser s'il s'agit de la crise économique, mais de cogestion de la crise sociale, c'est évident.
Pacte de reconnaissance tacite, cela veut dire
- que du côté de la direction confédérale, en l'absence d'alternative politique de gauche crédible [c'est l'argument], on reconaît la légitimité de Sarkozy, son influence et donc on ne fera rien pour le mettre en danger. Pas de mouvement d'ensemble, pas de grève générale, pas de critique globale, acceptation de réformes sans riposte sérieuse.
- que du côté de l'Elysée, on est attentif et on chouchoute la CGT. Rencontres régulières, reprise de thèmes chers à la Confédération comme l'emploi industriel, coups de pouce quand la confédération est en difficulté (à EdF).

Deux thèmes principaux dans la presse, que l'on pourra lire dans les documents mis en liens dans les encadrés :
1) la réforme des régimes spéciaux en 2007. Comment Thibault a appelé à la reprise avant même le début du mouvement de protestation. On s'en rappelle bien sur ce blog, un peu les boules, stupéfaits, quoi. Nous renvoyons aux articles de l'époque, en lien ci-dessus.
2) la situation à EdF et l'arrivée de Proglio, PdG de Veolia, à la tête de la maison, qui ne provoque aucune réaction à la CGT alors qu'on se trouve dans une situation ahurissante de fusion public privé. Ce n'est pas pour nous étonner, nous, sur ce blog. Nous avons toujours considéré que les entreprises nationalisées n'étaient qu'une forme particulière du capital. Mais du point de vue confédéral !!! Il s'avère qu'à EdF, il y a également un pacte de reconnaissance tacite réciproque, solidifié autour de la gestion du CCAS (oeuvres sociales - équivalent du CCE) alimenté par 1%... non pas de la masse salariale, mais du chiffre d'affaire !!!
Voilà où mène la gestion des oeuvres sociales, quand on brasse des millions, on se met à penser comme les patrons, évidemment.
Et on en arrive à la caricature pure et simple (revers de la médaille Proglio EdF-Veolia) de voir aujourd'hui le CCAS (économie dite sociale) envisager de reprendre Trigano (coté en Bourse) !
Fusion entreprise nationalisée/entreprise privée à la tête, fusion économie sociale/entreprise cotée de l'autre, le parallèle est saisissant !! Même si cela provoque quelques vagues au sein du personnel du CCAS...

Deux thèmes parmi de multiples autres que nous pourrions développer ici :
- la convergence de l'Elysée et de la CGT sur l'emploi industriel, avec le cri du coeur de Thibault autour de Molex, "oui, il faut fabriquer français";
- l'acceptation des diverses réformes des retraites, de 2003 à 2007, au nom du réalisme;
- l'acceptation des restructurations nécessaires de l'emploi, et donc l'abandon de la lutte contre les licenciements pour se recentrer sur les reconversions nécessaires - c'est la Sécurité Sociale Professionnelle reprise par Sarkozy;
etc.


Il n'y a donc aucun étonnement de notre part, et pas de quoi être stupéfait de ces articles de presse, qui ne sont que des articles de circonstances à l'aube du Congrès.
Mais une occasion quand même pour nous tous de nous rafraîchir la mémoire et de nous prononcer CONTRE l'orientation confédérale actuelle, et POUR la candidature de JP Delannoy !

Marianne, Novembre 2007 : "Pourquoi Sarkozy veut sauver la CGT de Bernard Thibault" (autour du conflit des régimes spéciaux)
Mediapart, Juin 2009 : "EdF, malaise à la CGT", sur le deal de 2004 entre Sarkozy et Thibault autour du statut de EdF
Nouvel Observateur, 26 novembre : "Thibault le réformiste", sur le compromis tacite entre les deux camps
Libération, 25 novembre : "Les trois piliers de Proglio : à la CGT reconnaissante", autour du mic mac à EdF
Marianne, Novembre 2009 : "Sarkozy adhère à la CGT"


ouvalacgt.over-blog.com/

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 05-12-2009 à 04h53

 La tentation de la CGT Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

cgtimpassedelavenircopi.jpg
On ne peut oublier que la CGT, avec la CFDT, le Medef, la CGPME ont signé "...en avril 2008 avec les organisations patronales un accord sur une nouvelle "représentativité syndicale". Les citoyens salariés découvraient (pour les plus naïfs) l’art et la manière d’écraser les petits et de pactiser avec son diable (ndlr : Sarkozy)qui amènera à abolir par la Loi du 20 août 2008 la notion de "présomption irréfragable de représentativité" des syndicats.
Les salariés citoyens voyaient d’aucuns se plonger dans les délices de la perspective de pensées syndicales uniques, face à un pouvoir politique qui ne survit que par la même recette bi-polaire.
Pour simplifier ? Non , pour mieux contrôler,… Par la règle des "minimum 10%", la mise à mort des petits syndicats ouvriers était décidée, et facilitée la constitution de "syndicats" maison, si utile aux gros employeurs. J’écrivais ces lignes dans mon blog, le 6 novembre dernier, sous le titre Représentativité syndicale mouture Sarkozy/CGT/CFDT : le retour du bâton ?
 
Cette Loi liberticide, qui susurre un nouvelle praxis syndicale n’a pas fini de faire parler d’elle. N’en doutons pas, elle sera à l’ordre du jour du Congrès de la CGT. Car déjà, en cette fin 2009, arrivent les premiers avatars d’une bourde majeure. Des premiers coups de balancier, tous judiciaires.
 
Le premier est provenu du TGI de Brest, qui a dit que la nouvelle règle de représentativité porte atteinte aux libertés syndicales.
 
Le second est tout aussi exemplaire, mais dans le sens opposé, qui confine au délit de sale gueule de n’être pas un « gros syndicat » : prenant appui sur la Loi du 20 août 2008, la société SFR conteste la représentativité d’un syndicat SUD en se fondant, sans rire, sur le non respect des valeurs républicaines ! Bernard THIBAULT se tord-il de rire, lui, avec le locataire de l’Elysée, Florence du Medef et le gentil Xavier Bertrand ? 
Le congrès de la CGT sera important pour le monde du travail, qui veut savoir si elle ne se bornera pas à boucher et ripoliner les brèches. Si elle veut bien « unifier » ...mais toujours sans conditions ? Unification syndicale, peut-être, mais encore à la mitrailleuse lourde, pour un Canossa du pauvre ?
 
Pourtant, comme le temps est à l’orage et que le coup sur la « nouvelle représentativité syndicale » montre ses effets, le moment était venu d’un débat. Tout indique qu’il n’aura pas lieu.


 Raphael Jornet www.agoravox.fr/auteur/raphael-jornet

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 05-12-2009 à 04h48

 Libertés syndicales et nouvelle loi Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Libertés syndicales et nouvelle loi : SUD SFR au tribunal pour non-respect des valeurs républicaines !

samedi 28 novembre 2009 par Mickaël

L'application de la loi du 20 aout 2008 et les nouvelles règles de représentativité révèlent bien des surprises. Pour la première fois, un employeur, la société SFR, conteste la représentativité d'un syndicat SUD en se fondant sur le non respect des valeurs républicaines. Ici c'est le socialisme autogestionnaire visé dans les statuts de SUD PTT qui est en cause.

PDF - 64.7 ko

Cette identité commune ou historique pour de nombreux syndicats ou confédération aurait pour conséquence la négation de l'employeur et du droit de propriété. Elle exclurait SUD SFR du dialogue social et donc de tous droits syndicaux. Dans un long mémoire, citant moults ouvrages de références du mouvement ouvrier la société SFR se livre à un réquisitoire politique. Pour la fédération SUD, c'est là une attaque sans précédent contre la liberté syndicale.

SUD SFR est avant tout un outil de lutte au service des salariés, pour agir au quotidien, sur le terrain et à leur côté et pour défendre leurs droits. Il se bat justement pour que les lois de la République, et notamment celles prévues par le Code du Travail, soient appliquées et respectées par la Direction de SFR. C'est une liberté fondamentale du syndicalisme de se définir non seulement comme acteur du mouvement social, mais comme porteur d'un projet de transformation sociale. Cette affaire vient devant le Tribunal d'Instance de Longjumeau le 30 novembre à 11 h.

www.sudposte75.fr

Autre article mouvements.info/La-republique-et-le-syndicalisme.html

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 05-12-2009 à 04h44

 Heurt d’un train voyageur circulant en gare de St Lazare Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Samedi 14 novembre 2009 à 19H57 un train de voyageurs a été heurté par le chargement d’un wagon de travaux, lors d’une opération de maintenance effectuée par une entreprise privée en gare de Paris St Lazare.

Il n’y a pas eu ni victime ni blessé, parmi les salariés intervenants sur ce chantier, les voyageurs et le conducteur du train qui ont cependant été très choqués par l’accident. Le train de banlieue a été fortement endommagé de la motrice à la troisième voiture. La direction SNCF n’a pas communiqué sur cet accident en précisant que l’enquête est en cours.

Pour la fédération SUD-Rail, cet accident est en partie lié aux restructurations passées en ignorant les Instances représentatives et le code du travail dans l’entreprise puisque les avis du CCE, des CE et des CHSCT n’ont pas été pris en compte. A savoir :

  • la mise en place de projets tels qu’Infra 2010 a supprimé de nombreux postes de travail,
  • La création d’établissements à taille inhumaine a allongé les temps d’interventions et dépannage.
  • La nouvelle règlementation sécurité comporte « des coquilles et des incompréhensions dans les textes » ce que la direction reconnait aujourd’hui, tout en précisant « quelles sont à transmettre au fil de l’eau ».
  • le manque de personnel ne permet plus de préparer correctement les chantiers ni d’encadrer les entreprises, ni d’assurer la sécurité des trains, des voyageurs et de tous les intervenants sur les chantiers.

La direction a tenté de minimiser l’accident, le qualifiant « d’incident », et a évacué en urgence la rame accidentée.

L’enquête faite par les CHSCT devra déterminer si la sous-traitance par des sociétés privées, la nouvelle règlementation sécurité, le manque de personnel sont en cause dans cet accident. La fédération SUD-Rail dénonce la politique de réduction des couts de la direction au détriment de la sécurité de tous.

info fédérale

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 18-11-2009 à 04h43


|<< <<<  1   2  | 3 |  4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 24-11-2007 à 02h39 | Mis à jour le 12-12-2009 à 09h38 | Note : 7.50/10